20 Août 2019

Étudier les impacts

Pour assurer la protection de l'environnement, le Centre spatial guyanais contrôle et vérifie les impacts des lancements et de leurs activités de préparation, ainsi que des chantiers.

Les lancements

Pour mesurer l'impact des lancements mais aussi pour s'assurer de la bonne santé des écosystèmes du CSG, un Plan de mesures environnement (PME) est mis en place pour chaque lancement d'Ariane 5, Soyouz et Vega.

Un PME est un ensemble de mesures effectuées par des scientifiques pour contrôler plusieurs paramètres environnementaux : la qualité de l'air, les milieux aquatiques, les eaux industrielles, de surface, et souterraines, la qualité des sédiments, les retombées chimiques et les impacts sur la végétation. Les mesures sont ensuite analysées par des organismes indépendants.

Les résultats de ces mesures font l'objet de rapports de synthèse qui sont communiqués à la Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DEAL), à différents organismes scientifiques, aux mairies de Kourou et Sinnamary et au SPPPI (Secrétariat permanent pour la prévention des pollutions industrielles). Par ailleurs, ces résultats sont présentés lors de la commission de suivi environnemental (CSE) du SPPPI.


Relevé de mesures environnementales au CSG

A chaque lanceur son plan de mesures

Télécharger le dépliant Ariane 5  Télécharger le dépliant Soyouz Télécharger le dépliant Vega

Les activités de préparation

Le CNES est soumis à la règlementation des installations classées pour la protection de l'environnement du fait des risques liés aux installations de combustion (explosion, incendie, déversement, pollution de l'air), ainsi qu'aux stations-service, aux établissements de préparation des satellites, au banc d'essai des accélérateurs à poudre et à l'aire de destruction des propergols.

Ces activités au CSG sont donc encadrées par des arrêtés préfectoraux de déclaration d'autorisation.


Les PME ont été mis en place en 1993, pour les 1ers essais de développement d'Ariane 5.

Les chantiers

Comme tout projet d'aménagement, les chantiers des installations du CSG s'inscrivent dans un cadre règlementaire. Ainsi, pour les chantiers de construction des ensembles de lancement Soyouz et Ariane 6, le CNES a obtenu un permis de construire et une autorisation d'exploiter de la Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement. Pour cela, le CNES a fait réaliser une étude d'impact environnemental : celle-ci couvrait notamment la faune et la flore, les milieux aquatiques, la qualité de l'air et des sols, la géologie ou encore l'archéologie.


Tamanoir sur le chantier Ariane 6

A propos de :