23 Août 2019

Préparation de satellites

Avant le lancement, les satellites sont préparés pendant plusieurs semaines en Guyane. Le CSG les prend en charge dès leur arrivée sur le sol guyanais et met à disposition un complexe permettant de réaliser les opérations de préparation dans les meilleures conditions.

satellite_1000_px.jpg

Un accueil unique

La grande majorité des satellites arrive en Guyane par avion, quelques semaines avant le lancement. Leur transport exige d'immenses avions de fret capables d'accueillir les conteneurs qui maintiennent le satellite à l'abri de la humidité, de la chaleur ou encore des chocs.

Dès son arrivée à l'aéroport Félix Eboué de Matoury, le satellite est pris en charge par les équipes du CSG, qui placent son conteneur sur un remorqueur. Ce convoi exceptionnel prend ensuite la direction de Kourou pour rejoindre le site ou le satellite sera préparé.

Un transport tout conforT

Les transports sont un aspect essentiel de la préparation des satellites, dès leur arrivée à l'aéroport, au sein des halls de préparation, et jusqu'à jusqu'à leur assemblage sur le lanceur. Toutes les mesures sont prises pour éviter tout dommage. Au sein des halls propres, chaque satellite est déplacé sur des plates-formes roulantes ou sur coussin d'air. Pour être transféré d'un bâtiment à l'autre, le satellite est placé dans un conteneur dédié qui le maintient dans les conditions du hall propre durant toute la durée le trajet.

Trois sites accueillent les satellites au CSG : le S1 au Centre technique, le S3 sur les ensembles de lancement Ariane et Vega, et le S5 sur la route de l'Espace. Tous mettent à la disposition des clients venus lancer leur satellite des bureaux meublés, une salle de contrôle, ainsi que des halls équipés de tous les moyens requis pour la préparation des satellites, qu'il s'agisse de levage ou d'approvisionnement des satellites en fluides ou en électricité.

Ces salles sont également appelées salles blanches ou hall propres : la concentration de particules en l'air y est mesurée et maîtrisée. Ces mesures sont liées aux conditions extrêmes du milieu spatial : une fois sur orbite, d'éventuelles particules présentes sur le satellite pourraient fondre ou geler et endommager ses équipements. Ainsi, toute personne opérant dans les halls de préparation des satellites doit porter une blouse, un calot, ainsi que des surchaussures et, selon les opérations, des gants et un masque. Le sol des halls propres, en résine antistatique, est lui aussi conçu pour évite la contamination particulaire. La température, l'humidité et la pression relative sont également maintenues au niveau demandé par le client en permanence.


Arrivée d'un satellite à l'Aéroport Felix Eboué

Le tour du monde des satellites

Si les halls de préparation du CSG accueillent des satellites, ils accueillent aussi les équipes de leur constructeur et leur opérateur. Japonais, Américains, Indiens ou encore Argentins... ils viennent du monde entier, faisant des salles blanches un des lieux phares de la coopération internationale au CSG.


Les salles blanches du CSG font l'objet d'un nettoyage quotidien.

préparer un satellite, ça veut dire quoi ?

Test de déploiement des panneaux solaires de Bepi Colombo

ContRôler et tester les satellites

Contrôles électriques, opérations d'intégration ou encore vérifications mécaniques... le satellite passe une batterie de tests durant les semaines entre sa prise en charge par les équipes du CSG et son intégration sur le lanceur.

Remplissage en ergols d'un satellite au CSG

Remplir les satellites en carburant

Quelques jours avant leur assemblage sur le lanceur, les satellites sont remplis en ergols, leur carburant. Cette opération délicate est effectuée par les ergoliers : dans leur tenue leur fournissant de l'air respirable, ils procèdent au remplissage sous la guidance de la salle de contrôle voisine.

Pose de la coiffe d'Ariane 5 sur le satellite

Mettre les satellites sous coiffe

Lorsque les satellites sont prêts pour le lancement, ils sont placés sous la coiffe du lanceur pour former le composite supérieur. Cet ensemble est ensuite assemblé sur le lanceur. Lors des lancements d'Ariane 5 avec 2 satellites, le Système de lancement double Ariane est également mis sous coiffe : c'est lui qui permettra la libération des deux satellites sur orbite.

Visite virtuelle de l'Ensemble de Préparation Charge Utile S5 : http://static.zooomez.fr/medias/csg/epcus5/

Visite virtuelle de l'Ensemble de Préparation Charge Utile S1 : http://static.zooomez.fr/medias/csg/epcus1/

Visite virtuelle de l'Ensemble de Préparation Charge Utile S3 : http://static.zooomez.fr/medias/csg/epcus3/